Comme le résume bien cette phrase de Maria Montessori « Aide moi à faire seul » l’élément principal de la pédagogie Montessori est d’amener l’enfant à devenir autonome dans ce qu’il entreprend tout en respectant son rythme.

En ce sens, les éducateurs proposent un accompagnement individuel adapté aux besoins de chacun. L’instruction encourage ici l’autodiscipline et le calme dans un cadre collectif d’entraide.

« Aide-moi à faire seul »

Maria Montessori

Lors d’une présentation, les enfants sont informés que l’éducatrice ne doit pas être dérangée. Son rôle principal est de suivre l’évolution de chaque enfant et de proposer le matériel adapté en fonction de son rythme, ses besoins et de ses envies et susciter ainsi l’intérêt et la curiosité de celui-ci. L’enthousiasme de l’enfant est un guide précieux que l’éducatrice perçoit et nourrit en suggérant des activités tout en restant en filigrane afin de permettre de rendre l’apprentissage subjectif.

La pédagogie Montessori distingue des « périodes sensibles » . Ce sont des périodes pendant lesquelles certaines compétences peuvent être développées plus facilement de par une sensibilité accrue.

Le matériel scientifique étalonné est mis à disposition des enfants de manière à répondre spécifiquement aux besoins des lois de développement de l’enfant. Les aptitudes cognitives et sensorielles sont développées lors des manipulations. Chaque enfant a le temps de comprendre, d’approfondir, d’incorporer les connaissances à son rythme.

Les enfants sont responsables du matériel dès l’instant où ils le choisissent, ils le découvrent lors de la présentation avec l’éducateur, puis l’expérimentent.

Le libre accès des activités implique directement l’enfant dans son choix. Chaque matériel vise un domaine précis d’enseignement. L’aspect auto-correctif de celui-ci guide l’enfant dans son apprentissage et sa découverte multi sensorielle en l’aidant à trouver par lui-même les ressources pour se réaliser. Il n’y a pas des jugements extérieurs sur les résultats. L’absence de notation, de contrôle, de devoir, de punitions ou de récompenses assure l’implication de l’enfant dans ce qu’il entreprend et lui permet d’obtenir la plus belle des récompenses qui est celle de sa propre réussite au vu de ses propres objectifs. Le travail entrepris lui apporte la joie de l’accomplissement, ainsi il s’épanouit et construit sa confiance intérieure ainsi que l’estime de soi.

L’enfant choisit le lieu où il souhaite poser son matériel. Il peut se déplacer librement dans la classe et s’adresser à quelqu’un s’il le souhaite, mais toujours dans le respect de chacun à voix basse et sans déranger les autres dans leur travail. L’enfant prend le temps qu’il souhaite pour faire son activité et peut la refaire ainsi autant de fois qu’il le souhaite.  Les autres jours celui-ci sera rangé sur une étagère, à disposition. Il affine ainsi son apprentissage, structure sa pensée par les répétitions. L’erreur fait partie du processus d’apprentissage : elle est perçue comme positive. Actif et concentré, l’enfant progresse à son rythme vers la « maîtrise » de son apprentissage.

L’aménagement de la classe avec des meubles adaptés à la taille des enfants et des espaces définis pour chaque activité rend le matériel accessible et le rangement facile. L’ensemble du matériel est proposé en un seul exemplaire ce qui assure un apprentissage individuel et évite la compétition. Le matériel est rangé par thématique et par niveau croissant de complexité, ils sont présentés sur un plateau qui propose un matériel scientifiquement conçu pour permettre à l’enfant d’acquérir une notion précise à travers la manipulation.

Chaque matériel a un but précis et prépare indirectement à la suite des apprentissages. Par exemple, les plus jeunes, en s’exerçant aux activités de vie pratique (visser et dévisser des boulons), affinent leur motricité fine et se préparent indirectement aux gestes de l’écriture.

L’ambiance de la classe découle d’un ensemble de critères qui permettent d’atteindre un état de sérénité et de disponibilité propice à l’épanouissement de l’enfant. L’environnement, l’éducatrice, les règles de vie, l’absence de notation, de compétition de sanction et aussi le non-jugement, la collaboration entre les enfants sont tout autant de facteurs essentiels à cette approche et garantit un terrain favorable au développement harmonieux de l’être humain. La notion d’ambiance définit aussi la présence d’enfants d’âges différents dans une même classe. Ainsi, chaque école crée les ambiances en fonction de ses effectifs avec comme possibilités, les ambiances 18 mois à 3 ans, 3-6 ans, 6-9 ans, 9-12 ans. Ce principe met en place des relations de libre échange, d’entraide et d’apprentissages qui rend ainsi pérenne la mise en commun des connaissances de chacun. Chaque enfant s’oriente naturellement vers les ateliers dont il a besoin pour se construire. Sous le regard bienveillant de l’éducateur, il est guidé dans ses choix par son plaisir d’apprendre. Chaque étape du matériel pédagogique prépare pour la prochaine étape et permet une progression d’apprentissage et développement individuel.