L’éducateur doit être préparé intérieurement et connaître les phases développement de l’enfant. Il doit dans la classe être visible pour les enfants qui en ont besoin, et invisible pour les autres. Il apporte l’aide utile à travers les présentations mais doit savoir ne pas intervenir quand l’enfant a trouvé la concentration. Enfin, l’éducateur ne doit pas oublier les capacités infinies des enfants et toujours croire en leur potentiel.

Maria Montessori nous parle de la relation établie entre l’éducateur et les enfants, elle nous parlera de liens profonds avec l’enfant.

« La relation doit être établie entre elle (la maîtresse) et les enfants, elle se met en communication avec eux. Tant que la relation n’est pas établie on ne peut pas travailler avec eux ; un vrai lien profond doit être établi » Maria Montessori

L’encouragement, l’amour, le respect sont les maîtres-mots. On sait aujourd’hui qu’un enfant ne pourra apprendre qu’en étant en confiance dans un milieu sécurisant.

Les grands principes du rôle de l’éducateur :

Ne pas se substituer à l’action de l’enfant et ne pas devenir un obstacle à son développement.

Toute aide inutile est une entrave au développement, l’éducateur doit se poser la question de l’aide utile. Toute aide doit tourner autour de cette question. Il faut vivre en soi les exigences que l’on demande aux enfants.

« Aide moi à faire pour et par moi-même », Maria Montessori.

Comprendre et connaître le développement de l’enfant

Respecter les lois naturelles de développement de l’enfant. L’éducateur a une profonde connaissance de la psychopédagogie de l’enfant. Ainsi, l’éducateur a un grand travail d’observation afin d’accompagner chaque enfant individuellement.

L’observation est la base du travail de l’éducateur. Maria Montessori explique dans ses ouvrages que la moindre chose est digne d’observation. C’est en observant le travail des enfants que l’éducateur arrive à fournir une aide utile.

De plus, il est garant de l’environnement de l’enfant et doit le préparer. L’environnement permet l’activité spontanée de l’enfant, encourage la concentration et répond aux lois de développement. Il revient à l’éducateur de penser et préparer l’environnement de l’enfant. Il revient ensuite à l’éducateur de mettre l’enfant en contact avec son environnement. C’est-à-dire de lui présenter les activités.

L’adulte doit toujours croire au potentiel de l’enfant.

Ne jamais renoncer, confiance et foi dans le potentiel d’un enfant. L’adulte doit aller delà de la vision pédagogique. Il doit avoir la certitude que l’enfant se développera grâce aux expériences qu’on lui permettra de faire dans l’environnement. L’enfant a ses guides internes et il faut lui permettre de les exprimer. L’enfant doit être entendu dans son intention d’être et lui proposer de réaliser des actions humaines.

« Le travail de la nouvelle maîtresse est celui d’un guide. Elle guide pour l’utilisation du matériel, pour la recherche des mots exacts, pour éclairer chaque travail; elle guide pour empêcher toute perte d’énergie; pour, éventuellement, redresser l’équilibre. Véritable guide sur le chemin de la vie, elle ne pousse ni ne ralentit; elle est satisfaite de sa tâche quand elle a garanti à ce précieux voyageur qu’est l’enfant la justesse du chemin. (…)

Une maîtresse intelligente peut se livrer à des études de psychologies individuelles bien intéressantes et, jusqu’à un certain point, mesurer les temps de résistance de l’attention aux différents stimulants. En effet, quand l’enfant s’éduque par lui-même et que le contrôle et la correction de l’erreur sont cédés au matériel, il ne reste plus à la maîtresse qu’à observer. (…)

Les maîtresses doivent savoir clairement que leur devoir est de guider, et que l’exercice individuel est l’œuvre de l’enfant. Ce n’est qu’après avoir fixé cette conception qu’elles sont capables d’appliquer rationnellement une méthode destinée à guider l’éducation spontanée de l’enfant, et de lui communiquer les notions nécessaires. C’est dans l’occasion et la modalité de l’intervention que réside l’art personnel de l’éducatrice. » Maria Montessori