Le matériel Montessori n’est pas seulement une pédagogie d’apprentissage scolaire, il propose à lui seul de vastes choix d’exploration dans une multitude de domaines dont vous trouverez ci-dessous une liste non exhaustive. Le matériel est multi sensoriel et permet le contrôle de l’erreur. L’enfant manipule toujours le matériel pour apprendre une notion. Il expérimentera par du concret pour développer son esprit d’abstraction.

L’ambiance d’une classe Montessori se divise en « plusieurs aires » :

Vie pratique

Le matériel de vie pratique sera le premier à être présenté à l’enfant, entre 2 et 3 ans et demi. L’enfant construit en lui sa capacité de penser, s’exprimant par l’action, et en raffinant le mouvement, il raffine sa construction et sa pensée. Pour les enfants, le plus important ce sont les activités qui leur permettent d’imiter les actes de vie quotidienne. A la maison des enfants, ont leur propose de vrais objets, de vrais objets de la vie réelle adapté à leur taille et à leur force.

Ce sont des gestes de la vie courante sortis de leur contexte afin d’en assurer la répétition. L’enfant fait un travail avec un but réel et accessible.  Pour la plupart, il s’agit d’objets de tous les jours, des pois chiches, des pichets, des bouteilles, des pinces, diverses attaches telles que des boutons, des fermetures éclair, des nœuds…

Vie sensorielle

L’éducation du toucher, de la vue, de l’ouïe, de l’odorat, du goût. A ces cinq sens Maria Montessori a ajouté un sens qu’elle a nommé le sens stéréognostique, « l’impression de formes par la seule palpation » . Le matériel sensoriel peut être présenté à l’enfant quelque temps après le matériel de la vie pratique. Il s’agit d’un moyen de perfectionnement permettant à l’enfant d’examiner, de manier, de catégoriser et discriminer.

Ce matériel va donc l’amener à structurer sa pensée. Lors de l’utilisation du matériel sensoriel, l’enfant ordonnera, classera, déterminera, séparera etc. lui permettant de se construire une vision claire du monde. Le matériel sensoriel est un matériel central qui permet la préparation indirecte aux mathématiques à travers le développement de l’esprit logique de l’enfant (mise en paire, gradation). Il permet aussi une introduction au langage. L’enfant va se préparer aux gestes de l’écriture à travers des mouvements répétitifs (de gauche à droite, de haut en bas) et un raffinement de sa motricité fine. L’aire sensorielle offre aussi à l’enfant un important enrichissement de son vocabulaire à travers les différentes leçons de langage sur des concepts précis (long, fin, court, petit…).

Mathématiques

Ce n’est qu’après une bonne manipulation et compréhension du matériel de la vie pratique et celui de la vie sensorielle que les mathématiques seront présentées à l’enfant vers l’âge de 4 ans. Afin de rendre les mathématiques accessibles, Maria Montessori a décomposé les opérations complexes pour les transformer en éléments simples et isolés, accessibles à l’enfant.

Cette manière de décomposer permet à l’enfant de comprendre réellement et concrètement. En manipulant le matériel, l’enfant développera son « esprit mathématique », c’est-à-dire sa capacité à analyser, synthétiser et faire des liens. « Il met en ordre, sépare, compare, définit, classe et généralise des concepts ». Par exemple, « Additionner c’est mettre ensemble ». Les enfants découvrent alors l’addition sensoriellement à travers la manipulation.

Langage : Lecture/ Écriture

L’écriture devance la lecture. L’enfant fera une découverte sensorielle (lettre rugueuse, écrire les lettres dans la sable) et phonétique (apprendre les sons) des lettres. Puis l’alphabet mobile (écriture spontanée). Très vite il commencera à lire des petits mots.

Géographie

L’enfant est avant tout un citoyen du monde selon Maria Montessori ç toute chose fait partie de l’univers et chacune est connectée aux autres pour former une grande unité ».

Un matériel de géographie unique qui permet à l’enfant d’explorer le monde à travers des puzzles représentants soit le monde entier, les hémisphères, les continents, les pays et leurs capitales.  Les cartes géographiques sont proposées pour chaque continent, les pays sont de couleurs précises et le bouton de préhension que l’enfant saisit pour effectuer le puzzle se trouve à l’emplacement de la capitale.

Botanique

Selon Maria Montessori chaque enfant doit expérimenter la vue, le toucher et l’odeur de la nature. La découverte du monde végétal est proposée avec des cartes imagées, des puzzles représentants les différentes parties de la plante et ses spécificités. Le cycle des saisons est abordé. L’importance du règne végétal pour l’humain, sa collaboration avec d’autres règnes notamment les insectes. Cette approche peut s’effectuer en classe, à la ferme pédagogique et également lors de sorties. (Exemple atelier au Naturoptère sur les couleurs de la nature avec la découverte des colorations végétales)

Zoologie

À travers la manipulation de puzzle, mais aussi des figurines, l’enfant découvre des êtres vivants et leurs différents cycles. Au début les parties sont nommées quand il effectue le puzzle. Ensuite, il est possible d’utiliser les différentes pièces pour en faire le détour au crayon de papier sur une feuille. L’enfant lecteur pourra utiliser des étiquettes pour s’aider à annoter son schéma. Les étiquettes peuvent également être placées sur les pièces des puzzles lors de la phase d’apprentissage des noms des parties. Ainsi il est possible d’observer le cycle complet de la coccinelle par exemple et de développer son vocabulaire avec les noms de chaque partie du corps et de chaque période d’évolution.

Expériences scientifiques

Les travaux pratiques permettent l’observation directe des phénomènes chimiques qu’engendrent certains mélanges. La prise de conscience de l’importance de différents éléments que compose une matière pour la faire réagir avec une autre. Par exemple l’enfant expérimente les concepts de coule / flotte, la direction du nord ou encore le courant électrique.